L’hôtel de la Préfecture d’Ajaccio – dit Palais Lantivy – a été édifié à partir de 1826 sur un terrain de 7200m², connu sous le nom de « jardin Negroni », acheté par l’Etat au Dr Adorno de Baccioche, médecin féru de botanique ayant exercé aux Antilles et qui à son retour dans l’île au début du XIXe siècle, y avait acclimaté des essences rares.Le jardin, historique et patrimonial, situé en plein cœur du centre-ville d’Ajaccio, représente une surface de 4700m² et fait aujourd’hui l’objet d’une étude de diagnostic et de valorisation.

En bord de mer, aux portes de L’Ile Rousse, découvrez un site d’exception sur 7 hectares de végétation corse et méditerranéenne. A travers son circuit botanique, le parc de Saleccia vous présente « l’Art des jardins… au cœur du maquis Corse ». Collections végétales exceptionnelles, plantes de climat méditerranéen (Afrique du Sud, Australie, Nouvelle Zélande, Californie…) risquent de vous surprendre. Un programme de conférences, projections et performances vient rythmer tout le week-end.Le Parc de Saleccia s’étend en bord de mer, aux portes d’Ile Rousse, sur un site d’exception de 7 hectares paysagers.
A travers son circuit botanique, vous découvrirez « l’Art des jardins… au cœur du maquis Corse ». C’est la quintessence d’une terre qui s’exprime ici. La Corse peut y être explorée, humée et admirée à travers toutes les plantes de son maquis et les vestiges d’une ancienne activité agricole. On y chemine entre oliviers, cyprès, lauriers-roses et c’est toute la Méditerranée sublimée dans un cadre exceptionnel.Ouvert au public au printemps 2005, le Parc de Saleccia est un lieu de détente, de découverte et d’inspiration. Pour les amoureux des jardins de la Corse et du Sud, c’est un exemple de ce que peut offrir un paysage revisité par l’homme, avec des collections végétales exceptionnelles de plantes de climat méditerranéen: Afrique du Sud, Australie, Nouvelle Zélande, Californie…

Les jardins de l’hôtel de la collectivité de Corse d’Ajaccio, domine un écrin de verdure exceptionnel dessiné par le paysagiste Charles Peyrouse où se succèdent plates-bandes symétriques successives en demi-lune, alignements de palmiers et jeux de terrasses. Un parcours guidé retrace l’histoire de ces jardins marqués par différentes phases d’intervention depuis le 19e siècle et une visite commentée sur le thème de la pollinisation est proposée par le CNRS. Autrefois surnommé le Grand Hôtel, ce superbe palace rehaussé d’un jardin exotique planté de palmier Washingtonia de différentes espèce de fleurs, d’arbres et d’arbustes étonnants était très apprécié de la clientèle étrangère. De nos jours il est occupé par la collectivité territoriale de Corse. Superbe édifice du 19e siècle de la grande époque des anglais.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.